BIENVENUE SUR LE SITE DE L'INPS - L'INSTITUT NATIONAL DE PREVOYANCE SOCIALE AU SERVICE DES ASSURES SOCIAUX.

DISCOURS D’OUVERTURE  DU MINISTRE DE LA SOLIDARITE ETDE L’ACTION HUMANITAIRE A L’OCCASION DES ASSISES NATIONALES DE VALIDATION DE LA LISTE HARMONISEE DES MALADIES PROFESSIONNELLES ET DU BAREME INDICATIF D’INDEMNISATION DES SEQUELLES DES ACCIDENTS DU TRAVAIL DE LA CIPRES

(Hôtel LAICO AMITIE de Bamako du 1er  au 02 février 2018)

assises nationales de validation des projets de la liste des maladies professionnelles et du barème d’indemnisation des séquelles d’accidents du travail et de maladies professionnelles des Etats membres de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance sociale (CIPRES)

Monsieur le  Président du Conseil d’Administration de l’INPS,

Mesdames et Messieurs les Administrateurs de l’Institut National de Prévoyance Sociale,

Mesdames et Messieurs les Administrateurs de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale,

Mesdames Messieurs les Directeurs généraux des Organismes de Sécurité Sociale,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Professionnelles d’Employeurs et de Travailleurs

Mesdames, Messieurs  les Directeurs et Chefs de Services,

Mesdames et Messieurs les Experts,

Honorables invités,

Chers participants,

Mesdames et Messieurs,

Avant tout propos, je voudrais  d’abord vous transmettre les encouragements des plus hautes autorités de notre pays dont l’engagement en faveur de la prévention des risques professionnels demeure une préoccupation majeure et constante.

Je voudrais aussi  exprimer aux organisateurs des présentes assises, tout le plaisir que j’éprouve personnellement à présider la présente cérémonie d’ouverture des assises nationales de validation des projets de la liste des maladies professionnelles et du barème d’indemnisation des séquelles d’accidents du travail et de maladies professionnelles des Etats membres de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance sociale (CIPRES)

Il m’honore, enfin, de vous souhaiter à tous la bienvenue et vous remercier pour avoir accepté de venir nous faire bénéficier non seulement de votre expertise de qualité  et de votre  précieuse expérience mais aussi et surtout  pour vos bonnes dispositions à contribuer au succès des présentes assises..

Votre présence distinguée, qui rehausse d’un éclat tout particulier notre céremonie, est tout simplement la preuve, si besoin en était-il de le dire, de votre attachement aux multiples efforts déployés par notre pays pour la promotion d’un cadre de travail sur et salubre pour tous.

Honorables invités,

Chers participants,

Mesdames et Messieurs

 

 

Durant ces vingt dernières années, les progrès techniques réalisés ont apporté la prospérité certes, mais elles ont engendré aussi des accidents, des maladies, des handicaps et des morts, brisant ainsi de nombreux destins.

Au Mali, pour le seul secteur privé, plus de 400 lésions professionnelles sont enregistrées chaque année.

Ce nombre n’est pas acceptable, encore qu’il ne s’agit que de la partie visible de l’Iceberg.  Nous disposons pourtant, aujourd’hui, d’un ensemble de textes législatifs et réglementaires assez important et l’un des  plus exigent de notre sous région.

C’est pourquoi, il est aussi important de poursuivre et d’amplifier l’action de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles en mobilisant l’ensemble des énergies et des moyens disponibles.

Prévenir les accidents et les maladies du travail relève de notre responsabilité collective.

Les entreprises sont les premières concernées, parce que les salariés y travaillent.

L’Etat ensuite doit veiller à garantir et à renforcer la sécurité, à améliorer la prévention et la réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles.

La société civile, enfin, parce qu’il est nécessaire de conseiller, de défendre et d’accompagner les personnes victimes d’accident du travail ou de maladies professionnelles mais aussi d’exercer une vigilance permanente.

Cette mobilisation, plus que jamais nécessaire, appelle un combat de tous, et de chacun :

  • pour aider et informer ;
  • pour prévenir les risques ;
  • pour faire progresser la législation ;
  • pour réparer, quand, malheureusement, l’évitable n’a pu être évité.

Mesdames et Messieurs

 

Le projet d’actualisation et d’harmonisation de la liste des maladies professionnelles et du barème d’indemnisation des séquelles d’accidents du travail et de maladies professionnelles, participe de cela.

Il est issu des ateliers techniques ayant regroupé les médecins Conseils des Organismes nationaux de Prévoyance Sociale tenus respectivement à Bamako en 2003 et à Dakar en 2005 sous l’égide de l’interafricaine de la prévention des risques professionnels.

Ce projet résulte des nombreuses insuffisances constatées dans la prise en charge des  victimes caractérisées notamment par l’existence  de listes de maladies professionnelles obsolètes, de textes législatifs et règlementaires peu adaptés et surtout non actualisés depuis plusieurs décennies dans les Etats membres de la CIPRES.

     

Il  vise à aboutir à un référentiel unique en matière de prise en charge des maladies professionnelles dans la zone CIPRES et partant à favoriser une meilleure maîtrise des accidents et maladies liés au travail et corrélativement, des coûts induits par ceux-ci.

Distingués Invités

Mesdames et Messieurs

Je termine en disant que :

Aussi efficace que soit la prévention, l’accident du travail et la maladie professionnelle restent, hélas, une réalité.  Il nous faut alors protéger, aider, et diligenter l’indemnisation des victimes. C’est l’honneur de notre système de protection sociale que d’y parvenir.

 

Je vous remercie de contribuer, par vos échanges et par vos contributions, à une bonne analyse des projets et de leurs supports de collecte d’information afin     d’assurer  les meilleures conditions de travail possibles pour les travailleurs de notre cher pays.

C’est sur ces mots empreints d’engagement et d’optimisme que je déclare ouvert les travaux des assises nationales de validation des projets de liste des maladies professionnelles et du barème d’indemnisation des séquelles des accidents du travail et des maladies professionnelles de la Conférence Interafricaine de Prévoyance Sociale et vous souhaite pleins succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *